Ce fut une des vraies bonnes surprises de préparation de cette semaine dédiée au collectif français, débrouillard et indépendant nøthing : la découverte de T/O et Boy Head. Que l’on éclaircisse un peu le profane pour commencer, T/O et Boy Head sont deux artistes différents et non un énième nom de groupe en « Jean-Patric & The beatmakers ». Si l’on a décidé de les placer ensemble dans ce Band(s) Of The Week c’est car leur découverte s’est faite simultanément et puis aussi un peu car ils partagent la scène ce vendredi (06.05.16) au Supersonic à Paris.

T/O

T/O est le projet solitaire de Théo Cloux, alsacien aussi talentueux que débrouillard. T/O est surtout l’auteur d’un excellent premier EP intitulé Eyes Above, sorti en fin d’année dernière et dont nous étions donc passés à côté. En 4 morceaux à peine, Théo nous convainc de ses talents de compositeurs jonglant entre atmosphères vaporeuses, touches presque math rock et phrasé languissant. Sur scène, il parait que T/O s’élance sans mégarde avec ses musiciens dans des envolées shoegaze que ne renieraient pas certains de ses compagnons du collectif. Nous, de notre côté on attend impatiemment les prochaines sorties de ce projet sur lequel on ne saurait poser un seul adjectif (et c’est tant mieux).

Boy Head

Boy Head est un duo, un vrai. Un truc à deux quoi. On ne leur a pas demander si il y avait un(e) petit chef entre eux mais à écouter leur musique on aime à penser qu’ils foutent leur pif dans à peu près dans tout autant l’un que l’autre. Electrique sans être rentre dedans, la musique de Boy Head se fait minimaliste et au fil des écoutes enivrante. Le genre de compositions qui s’écoutent en repeat et réussissent à être simples dans le meilleur sens du terme (celui qui riment avec naturel et non avec chiant) . Auteur d’un EP sorti lui aussi dans les dernière semaines de l’année 2015,  Boy Head peut se targuer d’avoir composé avec « Winter » un des titres les plus efficaces que l’on ait entendu au cours des derniers mois.