Le petit protégé de Birdman et Gucci Mane a littéralement surfé sur 2015 avec une aisance et une liberté déconcertante…

Un album, Barter 6, de très bonne facture avec un titre en guise de doigt d’honneur adressé à Lil’ Wayne. Une mixtape, Slime Season, ultra qualitative. Une ribambelle de tracks synonyme de présence constante sur l’année, culminant avec un feat estival très pop sur l’album de Jamie XX. Des clips à la qualité douteuse, qui sont pourtant devenus une marque de fabrique. Young Thug ne s’est vraiment pas ménagé en 2015, il a littéralement occupé l’espace au point de devenir un sérieux concurrent de Future à l’avenir sur le créneau du cloud rap.

Même si ce jeune de 24 ans originaire d’Atlanta n’a pas encore atteint les sommets, son excentricité, son originalité et sa volonté affichée de repousser les limites et les codes du game font de lui une véritable bouffée d’air frais sur le hip hop. Difficile de dire si « Thuga » se prend réellement au sérieux ou pas, en tous cas il y a clairement en lui une forme de légerté et d’auto-dérision, une attitude quasi-punk qui le distingue du reste : cheveux blonds peroxydés, port ostentatoire de robes et mise en avant d’un côté androgyne totalement assumé. Young Thug vous emmerde, et dans une certaine mesure ça fait du bien sur une année 2015 ou l’intensité de la compétition a parfois été trop pesante.

Si vous ne connaissez pas encore cet ovni, voici une petite sélection de pas moins de 11 titres à ne pas manquer sortis cette année pour le bonhomme. Bon, attention les yeux pour les clips hein, et puis vous noterez sa grande complicité avec le producteur London On Tha Track. Et un dernier conseil, n’oubliez pas de regarder le ciel en 2016…