C’était il y a déjà pratiquement un an ; une reporter infiltrée à Montréal (Shadazz WORLDWIDE et tout et tout, on t’en a déjà parlé, le monde nous appartient faudra t’y faire) nous dressait un joli portrait d’une scène locale florissante et rafraîchissante. Un joli portrait certes, mais surtout un portrait plus que pertinent dans lequel figurait Corridor. Voilà qu’aujourd’hui l’actualité autour du quatuor s’emballe, à raison, avec un premier album – Le Voyage Eternel – disponible depuis quelque temps déjà au Canada mais qui, supporté par les joyeux diggers de La Souterraine, se voit aujourd’hui accompagné d’une sortie française mais surtout d’un libre téléchargement/stream via le bandcamp de ce label/organisation/collectif. L’occasion rêvée donc de se jeter sur ce bel objet qui, on vous l’assure pour avoir vécu l’expérience, revêt qui plus est un intérêt tout particulier en live. Un vrai bon groupe quoi.