La Femme

La_Femme_Mystere_album

La Femme • Mystère

Nul besoin de vous présenter la formation biarrot-parisienne qui sous l’impulsion de plusieurs EP et d’un premier album empli de tubes s’est vu estampiller « fierté pop française » à même de déchainer les passions et de déchirer les conversations. Avec Mystère, La Femme fait le choix d’un album long-format (17 titres) qui passe en review l’ensemble de la pop française des 30 dernières années (pompeux mais pas dénué de vérité).

Se faire un avis définitif sur un tel album est clairement difficile et très surement stupide. Il faut dire qu’entre bravoures yéyé, invasions psychadélico-orientales, hommages velvetiens et clien d’oeil plus qu’appuyés à certains morceaux de leur premier LP, on ne sait trop où donner de la tête et c’est tant mieux. Sans être forcément les sauveurs rock made in bleu blanc rouge que bon nombres de journalistes essaient de nous vendre à base de « groupe générationnel », La Femme balance de sacrés morceaux : « Tatiana », « Al Warda » ou encore « Exorciseur » en tête d’affiche. Si le bât blesse sur quelques quelques envolées non-maîtrisées, « Always The Sun » et un « Psywzook » frustrant, le groupe réussit à nous enfoncer la tête dans le goudron dès les premières notes de « Sphinx », premier titre de l’album d’une maturité et d’une virtuosité déconcertante. Après 5mn d’une telle ampleur, difficile de rester au même niveau plus d’une heure durant mais cela ne fait pas moins de Mystère un bien bel album.


Date de sortie : 2 septembre 2016 sur Barclay/Universal / En écoute sur : ci-dessus