mac demarco

drugdealer-album

Drugdealer • The End Of Comedy

Il y a plus d’un an on vous parlait avec un engouement non dissimulé de Silk Rhodes, projet emmené par le stakhanoviste Michael Collins. En marge de cette aventure, l’homme a sorti début septembre un nouvel album solo sous un nouvel étendard : Drugdealer. Intitulé The End of Comedy (et en écoute ci-dessous) le disque est une petite merveille empreinte de pop psychédélique et d’un soft rock 70’s que n’aurait certainement pas dénigré Todd Rundgren. L’album dévoile aujourd’hui un nouvel extrait « Easy to forget » sous forme d’un clip homemade où figurent Weyes Blood et l’ami Mac DeMarco. Rien que ça.


Date de sortie : 09 septembre 2016 sur Weird World / En écoute sur : ci-dessus


Mac-DeMarco

Mac DeMarco • I Was A Fool To Care (James Taylor Cover)

Accompagné de son pote James Taylor, la canadien offre sa version du titre « I Was A Fool To Care », single sorti en 1975 par James Taylor. Si le ton ne diffère pas franchement de l’original, les arrangements bricolo-lo-fi donnent une structure plus chancelante, fragile et moderne à l’ensemble. Une bonne petite réussite.

Mac DeMarco

Mac DeMarco • I’ve Been Waiting For Her

Le type est indéniablement partout. Allez savoir si cette sur-présence médiatique est à chercher du côté de son label (Captured Tracks) ou si elle est tout simplement orchestrée par le joyeux Mac mais elle a de quoi fatiguer. Et pourtant … et pourtant Mister DeMarco continue avec talent à divulguer ses titres et on ne peut se cantonner à le boycotter. Voici donc ce « I’ve Been Waiting For Her », extrait d’un nouvel album qui sortira tout début août, le bien nommé Another One.

Capture d’écran 2015-05-12 à 09.50.04

Mac DeMarco • The Way You’d Love Her

D’ici quelques petites minutes, quelques heures, ta petite soeur, ton grand-père, ton meilleur pote et même ton patron risque de te bassiner avec ça : « putain! Mac vient de sortir un nouveau morceau« . Du coup, vaut mieux que tu l’apprennes par ici, tu les détesteras un peu moins. En vrai ne t’en fait pas, le morceau est cool et Mac DeMarco fait du Mac DeMarco, rien de plus, rien de moins. Le riff de guitare navigue entre les eaux d’une mer calme mais joueuse, tandis que Mac balance sa mélodie romantique un rien désabusée. On prend.