uk

Rejjie Snow

Rejjie Snow • Pink Beetle

Et un track de plus pour le mc de Dublin qui construit petit à petit son premier album à force de tubes divulgués ça et là depuis plusieurs mois. À un flow lourd sur fond jazzy l’ami Rejjie ajoute une vibe RnB qui commence déjà à établir sa marque de fabrique. Gros niveau encore pour ce « Pink Beetle » qui se voit de plus affublé d’un clip plutôt bien foutu.

19 | loyle-carner

19 | La révélation Loyle Carner

Si il y a fort à parier que l’année 2016 soit celle de l’explosion pour Loyle Carner, 2015 nous aura permis de découvrir tout le talent de ce jeune lad britannique. Alors qu’il se produisait au Midi Festival cette année, nous lui réservions quelques lignes pour présenter le phénomène et faire en même temps un petit focus sur la scène hiphop made in UK.


 

Le hip-hop UK nous fait ces derniers temps un retour remarqué, escaladant la hype par deux versants bien distincts. D’un côté la Grime, remise sur le devant de la scène grand public par le « All Day » de Kanye West, au travers d’artistes iconiques comme Skepta (voir le récent Shutdown). Elle peut toujours compter sur des artistes prolifiques comme Dizzee Rascal. De l’autre côté, on observe une classe de jeunes loups marchant dans les pas d’une orthodoxie Boom Bap plus classique et marquée d’une teinte résolument Soul/Jazz. Un phénomène assez comparable à la récente réminiscence plus tradi d’une partie de la nouvelle école Française, même si contrairement à la France, le Boom Bap n’a jamais été dominant outre-Manche. En effet, le British HipHop s’est toujours imprégné de genres périphériques comme le Garage, le Dub ou encore le Drum & Bass (pour ne citer qu’eux). Des terrains de jeu idéaux pour le « toasting » et la mise en valeur des montées toniques de l’accent Anglais (remember The Streets ?), qui ont pourtant rendus plus difficile son exportation à l’étranger. Le British HipHop n’est resté que trop souvent une exception britannique, à mise à part quelques exceptions – justement -, comme M.I.A. ou le grand Roots Manuva.

Dans la meute, on peut vous citer le jeune Irlandais Rejjie Snow (vous nous excuserez pour l’extension géographique du UK ;) ) dont nous vous parlions récemment, mais aussi Loyle Carner dont le phrasé ne laisse guère de doute quant à la Nationalité, une certitude « A.O.C. » assez comparable à l’écoute de King Krule en somme. Loyle fait partie de ces rappeurs « born sleepy », à l’instar d’un Earl Sweatshirt trahi par ses cernes, dont le timbre monochorde et solennel accentue plus la prononciation mot-à-mot que le flow pur. La piste vocale s’en retrouve donc le plus souvent en retrait par rapport à la production, en phase avec la réserve de l’artiste.

Le petit Carner n’est pas spécialement joyeux, et le dit lui-même dans l’excellent BFG en introduction de son premier EP A Little Late« Everybody says I’m fucking sad, of course I’m fucking sad I miss my dad ». Agé de 20 ans, il a aiguisé sa nostalgie sur des productions plutôt intimistes qui tapissaient la première moitié de l’EP. La 2e beaucoup plus péchue, semblait annoncer une éclaircie et le réveil progressif du Briton. En cette période estivale, Loyle Carter continue sur sa lancée et nous gratifie d’une bonne petite track punchy « Tierney Terrace » (ci-dessus).

Loyle-Carner-pics

Gengahr

Gengahr • Haunter

C’est en début de semaine que Gengahr s’est décidé à sortir son EP She’s A Witch sur le label Transgressive Records. On vous a déjà vanté tous les mérites de cette formation made in UK et de ses sonorités hybrides qui empruntent beaucoup au dernier et grand album d’Unknown Mortal Orchestra. Ce qui n’est tout de même pas une si mauvaise référence que ça !

Shura

Shura • 2shy

La nouvelle princesse de la pop anglaise s’est permise de partager un nouveau single il y a quelques jours à peine. C’est avec « 2shy » que Shura s’est décidé à poursuivre son ascension. Rien de révolutionnaire pour qui suit l’anglaise depuis quelques mois, et même pour tous les autres, mais comme d’habitude une production assez léchée pour porter la superbe voix de Aleksandra Denton.