En 2015, Action Bronson aura délivré un album abouti et riche grâce à un entourage de D.A chevronnés : 40 (producteur de Drake), Alchemist, Statik Selektah, Oh No ou Party Supplies. Une légendaire tournée mondiale s’est ensuivie, une série dédiée à la bouffe l’a mis à l’honneur (Munchies) et David Letterman l’a convié sur le plateau du Late Show. On a également retrouvé le rappeur originaire du Queens se biffer avec GhostFace Killah. L’homme de l’année ? Presque 10 mois après sa sortie, son album Mr Wonderful fait toujours partie de ceux qu’on écoute en boucle avec grand plaisir. Retour en chronique.


Mr WonderfulNote : note_shadazz_4

Label : Atlantique – Vice
Date de sortie : 23 mars 2015


Cuistot de profession, Action Bronson a profité d’un accident de travail pour s’essayer à l’une de ses passions, le rap. De ses propres dires, la cuisine nécessite un travail incalculable pour s’ériger en maître de cette discipline. Pour lui, le rap n’est qu’un jeu. Et un jeu bien trop facile pour ne pas s’y jeter tête baissée et imposer son style. Il lâche donc définitivement les fourneaux pour se consacrer corps et âme à son hobby en s’entourant des bonnes personnes. On retrouve donc à la prod The Alchemist, Statik Selektah, 40 ou Party Supplies qui peuplent ses disques, dont son petit dernier, Mr Wonderful.

Le rappeur backpack développe un côté bi-polaire qui lui permet de toucher une audience large : d’un côté rappeur très technique au flow audacieux et véritable showman avec une vision du métier très personnelle, Bronsolino est doté d’un sens de l’humour inégalable et de lyrics décalés qui tranchent avec la noirceur des ses égaux (GhostFace Killah et Kendrick Lamar pour rester dans l’actualité). Jugez plutôt, la sortie de Mr. Wonderful a été précédée d’un faux documentaire hilarant à son sujet :

À côté de cela, Bam Bam est aussi bien capable de tourner un clip en maison de retraite que d’enfiler un posse avec les pontes du rap new yorkais, de AB Soul à Joey Bada$$. Et ce capital sympathie lui réussit bien puisqu’il fait partie des rares rappers bankables à parfaitement négocier le virage de la mixtape à l’album. Bonsonleski n’est que très rarement décevant. Et quand il l’est, on lui pardonne rapidement. À l’image de ses précédentes sorties, le rappeur de Flushing construit un univers très personnel autour de ses morceaux dans le choix des samples, des instrus, mais aussi dans les illustrations et les clips, dépeignant un univers de bon vivant. Action fait bonne chère, ripaille et ne cache pas son amour pour les femmes et les blunts bien verts.

Mr Wanderful affine toujours plus le monde d’Action Bronson en se donnant pour seule limite l’honnêteté de la démarche et la qualité de la livraison

Attachant, on n’en voudra jamais au performer qu’il est d’interrompre ses concerts pour aller s’acheter du poulet. C’est également le genre d’artistes auquel l’on s’identifie sans problèmes : exit les muscles saillants et les fringues de créateur, Action Bronson arbore barbe rousse prépondérantes, casquettes de Base-Ball et une bedaine encombrante ornée de tatouages. On ne peut s’empêcher d’esquisser une comparaison avec les Beastie Boys qui, en leur temps, ont réunifié 2 scènes qui faisaient mine de s’ignorer : le rock et le rap. Mr. Wonderful joue sur cette corde sensible avec des morceaux quasiment instrumentaux, des sujets accessibles (jalousie, défonce, vice) et des références au rock des 70’s (« Easy Rider », « The Passage »). Action a bel et bien réussi à s’émanciper de la scène cloud rap de la Grosse Pomme à laquelle il a été longtemps rattaché, notamment suite à sa nomination aux XXL Freshmen de 2013 et ses featurings avec le crew A$AP ou Flatbush Zombies, en mélangeant les genres et les couleurs, sans barrières.

Un bon rappeur en 2015 est avant tout un artiste qui sait s’entourer et qui fait les bons choix. Bam Bam assume totalement ce rôle de directeur artistique en créant des ponts et en s’associant avec ceux qui font bouger le rap aux US et à l’étranger (« Batmobile » ft. Joke). Mr Wanderful affine toujours plus le monde d’Action Bronson en se donnant pour seule limite l’honnêteté de la démarche et la qualité de la livraison.