La tracklist de AT.LONG.LAST.A$AP, le dernier album de A$AP Rocky sorti cette année, contenait un élément qui attirait forcément l’oeil: « Everyday featuring Rod Stewart, Miguel and Mark Ronson ».

Première remarque : le chanteur de « Da Ya Think I’m Sexy ?«  n’est pas entré en cabine avec A$AP, il ne s’agit que d’un sample de la chanson « In A Broken Dream » de Python Lee Jackson pour laquelle il avait prêté sa voix en 1972.

Deuxième remarque : Mark Ronson co-produit donc ce tube, que la reprise du refrain par Miguel place d’entrée dans la catégorie anthem pop. Ronson n’en est pas à son premier coup de génie, mais il réussi ici à produire un savant mélange d’ingrédients pas évident à mixer, le bridge plus relevé rappé par A$AP au milieu de la chanson nous rappelle d’ailleurs qu’on est sur un album de hiphop. C’est clairement crossover, et ça fonctionne.

Ce genre de titre est le symbole d’une génération MTV dont fait partie Rocky, qui a pu aussi bien écouter The Cure ou Radiohead que le Wu-Tang Clan. Point de péché du purisme hiphop/soul, au contraire, s’il est une chose que le Cloud Rap a bien su faire c’est ouvrir ses portes à des influences plus pop, voire rock, à travers ses nappes planantes. Le Cloud Rap est au Boom Bap ce que la New Wave a pu être au Rock, une évolution tant stylistique que sonore en forme de renouvellement pour un genre musical qui de par son ADN de « sampleur » a tous les jours besoin de puiser ailleurs. Et franchement, ce partage inter-générationnel fait plaisir à voir (à 3’25) :